Municipales 2014 : « L’union ne se décrète pas, elle s’organise »

logo_ump 2Une majorité des membres de la Commission Nationale d’Investiture (CNI) de l’UMP a fait le choix de confier à Fabienne Keller la responsabilité de défendre nos couleurs lors des prochaines élections municipales.

Le 30 janvier dernier, j’avais annoncé ma candidature à cette élection. 
Unique conseiller municipal à m’être engagé dans les différents scrutins intermédiaires depuis 2008 – tous très difficiles pour la droite et le centre – élu depuis 2003 responsable de la 1ère circonscription par nos militants, ces expériences m’ont fait prendre conscience de l’extraordinaire volonté de changement de la part de nos militants et sympathisants mais surtout de la part des strasbourgeoises et des strasbourgeois.  
Changement dans notre manière de faire de la politique et d’exercer des responsabilités mais aussi changement dans les politiques à mettre en œuvre.

Pour désigner le candidat de la droite et du centre, j’ai défendu l’organisation de primaires afin que nos militants mais aussi nos sympathisants, soient pleinement associés à la désignation de leur représentant. Certains ont mis toutes leurs forces pour empêcher une telle consultation, allant jusqu’à judiciariser la campagne. La CNI les a finalement entendus et ce, contrairement aux engagements écrits pris par les deux candidats à la présidence de notre mouvement en novembre dernier, faisant du même coup beaucoup de déçus au sein de l’UMP strasbourgeoise et départementale.

Je regrette de ne pas avoir été convié lors de cette CNI pour défendre ma candidature mais surtout pour relayer les attentes de nos militants.
Je remercie nos députés André Schneider et Laurent Furst, notre Sénateur et Président de Fédération André Reichardt ainsi que Bernadette Thiebaut, secrétaire départementale de l’UMP67, pour avoir tenté de relayer cette volonté de changement lors de la CNI.
Je remercie également tous les cadres de notre mouvement mais surtout toutes celles et tous ceux qui se sont engagés fortement pour soutenir ma démarche. Je vais les consulter très rapidement afin de connaitre leur volonté pour la suite.

Quoiqu’il arrive, je continuerai à me mobiliser pour faire évoluer notre manière de faire de la politique et en particulier en faveur de trois sujets qui me sont chers :
1)   La fin du cumul des mandats
2)   La moralisation et l’éthique de la vie politique
3)   La nécessaire évolution de nos méthodes de gouvernance

Quoiqu’il arrive, je continuerai d’essayer d’être le porte-parole des sans voix, d’abord de notre Mouvement mais surtout des strasbourgeoises et des strasbourgeois qui n’en peuvent plus d’un débat politique pas très constructif, qui veulent autre chose qu’une opposition stérile entre la gauche et la droite, qui attendent  autre chose qu’un simple remake ou d’une revanche des élections municipales de 2001 et 2008, qui souffrent en silence dans leur quotidien du chômage, de la difficulté à boucler leurs fins de mois ou de l’insécurité et qui attendent des réponses concrètes.

Je souhaite bonne chance à Fabienne Keller dans sa démarche. Il lui appartient à présent de réaliser l’Union qui, je le rappelle, ne se décrète pas mais s’organise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*