Politique d’accueil des Roms à Strasbourg

Logo_Strasbourg_new

 

Conseil municipal du 22 septembre

Intervention portant sur le point 26 relatif à l'attribution de subventions au titre des solidarités.

Monsieur le Maire,
Chers collègues,

Cette délibération comporte un certain nombre de subventions en faveur de l’accueil des populations Roms.

Pour mémoire, en 2011, nous avions approuvé à l’unanimité la création d’espaces d’accueils licites et provisoires. Nous avons également approuvé les financements des associations en charge des ces espaces.

Nous avons toujours soutenu cette stratégie car vous nous expliquiez alors que ces espaces, tenus par des associations, permettraient la disparition des occupations illicites.

Aujourd’hui, 3 ans après la création de ces espaces, vous ne demandez d’approuver 140 000 € de subventions après les 210 000€ déjà votés.

Je dois vous avouer que je commence à douter de cette politique. Malgré le travail extraordinaire fait par les associations, malgré la création de ces espaces adaptés, licites et encadrés, les campements sauvages n’ont pas disparu.

J’habite l’Elsau et comme beaucoup d’Elsauviens, je passe tous les jours devant un campement qui n’en finit pas de s’entendre à la sortie de l’autoroute.

Tout au long des autoroutes, ces campement se développent de l’Elsau jusqu’à Koenigshoffen et même à présent à l’entrée de la Place de Haguenau, dans des conditions sanitaires déplorables, indignes d’une ville qui se veut capitale européenne, mais aussi dans des conditions qui entrainent beaucoup de nuisances pour les riverains. Régulièrement, par temps froid, l’entrée de Koenighsoffen se retrouve sous la fumée des campements qui se chauffent en brulant à peu près tout et n’importe quoi.

Ce phénomène n’est pas nouveau.
Il y a déjà une année, notre collègue Eric Elkouby, adjoint du quartier, vous alertait sur cette problématique. « La coupe est pleine ; Koenigshoffen et l'Elsau ne sont pas des sous-quartiers, or on a l'impression qu'ils ne sont pas traités comme les autres » disait-il alors.
Un an a passé et pas grand-chose n’a changé. Ses propos sont toujours d’actualité et comme notre collègue Eric Elkouby, je pense que qu’« Il faut une solution humaine et ferme, la présence de Roms n'est pas possible, ni pour eux-mêmes, car ils vivent dans des conditions très difficiles ».

Pour 2014, nous aurons donc approuvé plus de 350 000 € de subventions pour l’exploitation des espaces licites sans que pour autant, les campements sauvages soient démantelés.

Il est temps d’agir monsieur le Maire !

Les habitants de Koenigshoffen, de la Montagne Verte et de l’Elsau ne demandent qu’une seule chose, que les mêmes règles soient appliquées pour chacun et qu’il soit enfin mis fin à ce qui est illicite comme cela nous avez été présenté en 2011.

Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*