Tarifs de la CTS : toujours plus hauts !

tram-ctsAprès la dernière hausse moyenne de 2.24% des tarifs de la CTS intervenue le 1er juillet dernier, l'Eurométropole poursuit son matraquage.

Cette fois, il s’agit d’une augmentation insidieuse puisque les tickets vendus dans les bus disparaissent ou plutôt passent de 1.70€ à 2€.

Pour justifier ces hausses, la mauvaise foi est toujours d’usage.
D’abord, le nom du ticket est habillement changé. On l’intitule à présent tarif de « responsabilité » comme si emprunter les transports en commun n’était déjà pas un acte responsable.
Ensuite, Alain Fontanel nous assure, la main sur le cœur, que « On ne veut pas faire plus d’argent. On souhaite surtout améliorer le service ».
Depuis 2008, on nous ressert en permanence les mêmes éléments de langage.
Avec toutes les hausses enregistrées (8 sur les 9 dernières années), le service aurait donc dû être considérablement amélioré sauf que le cadencement des tramways a été réduit ou que l’ouest de l’agglomération n’est toujours pas doté du tram.

S’agissant de la ponctualité des lignes de bus, elles sont bien plus pénalisées par les nombreux bouchons ou des travaux que par les passagers qui achètent un ticket.
L’enfumage se poursuit donc.
Par respect pour les usagers et les habitants de l’eurométropole, je préférerais qu’ Alain Fontanel pour la CTS et Robert Herrman pour l’Eurométropole, fassent preuve d’honnêteté en reconnaissant tout simplement que les augmentations des tarifs de la CTS – et donc ses recettes – visent à réduire la subvention de fonctionnement versée par l’Eurométropole pour lui permettre ainsi de dégager des marges de manœuvre dans son budget principal.
Ce serait ainsi faire preuve d’honnêteté et de courage ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*