4ème hausse des tarifs de la CTS depuis 2014 !

tram-cts

 

 

 

Conseil de l'Eurométropole du 27 avril 2017
Intervention relative à l'augmentation des tarifs de la CTS

Monsieur le Président,
Chers collègues,

Les conséquences de la situation financière dégradée de notre collectivité n’en finissent plus de se faire sentir.
A défaut de réduire sensiblement les dépenses de fonctionnement, depuis 2014 vous avez fait le choix d’actionner systématiquement le levier fiscal et tarifaire.

Après avoir entériné une nouvelle forte hausse des impôts locaux le 3 mars dernier, vous nous demandez d’adopter une nouvelle hausse des tarifs de la CTS qui interviendra au 1er juillet.
Cette hausse sera la 4ème depuis le début de votre mandat monsieur le Président, la 9ème depuis 2008.
Elle sera en moyenne de 1.61% et devrait représenter 800 000 euros de recettes supplémentaires.
Ces trois dernières années, les tarifs de la CTS ont déjà progressé de 3.37% en 2014, 1.79% en 2015,  2.24% en 2016 pendant que l’inflation était respectivement de 0.5% en 2014,  0% en 2015, et 0.2% en 2016.
Il s’agit donc pour vous d’augmenter la rentabilité de la CTS et pas de tenir compte de l’inflation comme cela devrait être le cas.
Vous évoquez votre volonté de tenir compte de l'augmentation des charges liées au développement du réseau et donc, des charges liées à l’extension vers Kehl.
Quel symbole !  24h avant l’inauguration de cette nouvelle ligne, vous proposez de revaloriser les tarifs.
Je croyais pourtant, d’après ce qui nous était dit depuis des années, que la fréquentation de cette extension serait forte. A présent, on découvre qu’il faut augmenter les tarifs pour la financer.
Au passage, en matière de symbolique, j’ai été surpris de découvrir que les commerces de Kehl seront ouverts ce Dimanche. Il n’en sera pas de même coté Strasbourgeois. Cela laisse à penser que les déplacements générés par cette ligne ne le sont qu’à sens unique…
J’en reviens à cette délibération abordant les nouvelles tarifications. Je précise que c’est bien l’Eurométropole qui fixe les tarifs et pas la CTS. C’est notre collectivité qui décide et valide et pas la CTS qui propose.
En 2017, ce sont à nouveau les abonnements qui sont touchés. Toutes les catégories sont concernées.
Les abonnements à tarif plein passeront de 49,80 € à 50,80 € soit une hausse de 2% pour la catégorie 26-64 ans et de 25,60 € à 26,60 € soit une hausse 3.9% pour les moins de 25 ans et plus de 65 ans. Ce seront donc les plus jeunes et nos ainés qui seront le plus mis à contribution par cette politique tarifaire.

Mais tous les quotients familiaux seront également concernés, surtout pour les plus modestes.
Pour les moins de 25 ans et plus de 65 ans outre les pleins tarifs, le quotient Familial 1 passe de 3.1 à 3.4€ soit une progression de 9.7%, le quotient Familial  2 passe de 6.7 à 7€ soit une progression de 4.8%, le quotient Familial 3 passe de 12.8 à 13.3€ soit une progression de 3.9% et l’abonnement annuel passera de 256 à 266€ soit une hausse de 3.9%.
Pour la catégorie 26-64 ans, le quotient Familial 1 passe de 5.5 à 5.8€ soit une progression de 5.5%, le quotient Familial  2 passe de 12.8 à 13.10€ soit une progression de 2.34%, le quotient Familial 3 passe de 24.90 à 25.40€ soit une progression de 2% et l’abonnement annuel passe de 498 à 508€ soit une hausse de 2%.

Ce seront donc bien les plus modestes qui connaitront la progression tarifaire la plus importante !

Il me semble aussi important de rappeler que ces hausses tarifaires reposeront non seulement sur les usagers mais aussi sur les entreprises qui prennent en charge 50% des abonnements de leurs salariés.

Je pense qu’il est grand temps de cesser de faire payer aux Strasbourgeois et aux résidents de l’Eurométropole la mauvaise gestion de notre collectivité.

Par respect pour les usagers et les habitants de l’eurométropole, je préférerais que vous fassiez preuve d’honnêteté en reconnaissant tout simplement que les augmentations des tarifs de la CTS – et donc de ses recettes – visent à réduire la subvention de fonctionnement versée par l’Eurométropole.

Cette réduction importante vous permet tout simplement de dégager des marges de manœuvre dans le budget de l’eurométropole.
Le reconnaitre, ce serait ainsi faire preuve d’honnêteté intellectuelle et de courage ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*