VOTRE CANDIDAT

jer-2Proche de vous, simplement engagé pour des quartiers, des valeurs, des idées …

Né en Allemagne de parents FFA, d’une mère alsacienne et d’un père breton, mon parcours sera naturellement rhénan. Je garde à l’esprit les valeurs transmises par ma famille et pense à mes grands-parents qui, comme beaucoup, ont traversé l’histoire chaotique de l’Europe du 20ème siècle. Parmi eux, un grand père résistant dans le Berry.

Mes études démarreront donc au Collège de Matzenheim. Elles se poursuivront jusqu’au baccalauréat au Lycée Charles de Gaulle à Baden Baden puis jusqu’en Licence, à la Faculté de Droite et de Sciences Politiques de Strasbourg.

Mon engagement politique démarre à une époque où la droite et le centre sont au plus bas, où une dissolution malmène tant ce camp politique que le pays. Convaincu que si l’on a des droits en France, il incombe s’assumer des devoirs et de s’engager, je franchis le pas et prend ma première carte au RPR.

Militant de terrain, j’attache alors une importance à permettre l’expression d’une « autre politique ».

L’alternance municipale de 2001 à Strasbourg, me permet, dans la suite logique de mon engagement local auprès de Robert Grossmann, d’exercer mes premières fonctions dans la majorité dirigée par Fabienne Keller.

Ma sensibilité me pousse à devenir Vice-Président de la CUS en charge de l’Environnement, et Conseiller Municipal délégué en charges notamment des Jardins. Je prendrais mon rôle à cœur en agissant tant pour le bien et la qualité de vie que pour le maintien de nombreux jardins ouvriers, extensions naturelles et terrains d’évasion de bien des familles.

C’est aussi l’époque où j’apprends beaucoup de choses dans le domaine de l’environnement sur l’influence de l’élu écologique  et indépendant Hugues Geiger.

Une page politique se tourne en 2001, je m’engage à fond dans le métier qui est le mien, celui de l’accompagnement social. Accompagner les personnes en difficultés, les aider, leur permettre de repartir sur de bonnes bases, de retrouver un emploi, un logement, de se reconstruire, tel est mon quotidien discret et utile.

Je n’ai pas l’habitude d’en parler souvent tant cette mission impose d’abord de l’humilité et des capacités d’écoute face à la détresse que l’on croise. Je ne suis pas, par nature un élu qui parle de lui, je préfère agir et faire entendre les voix que l’on oublie d’écouter.

Aujourd’hui, à la croisée de réseaux, de chefs d’entreprises, d’artisans, de salariés, de mères de famille et d’aînés, je fais le choix de mettre toutes ses énergies en synergie pour faire avancer Strasbourg et cette circonscription, l’Alsace, notre région et la France, notre pays.

C’est en cela que je défends l’idée d’une « nouvelle espérance », porteuse de valeurs et d’avenir, pour permettre à chacun d’avoir la possibilité de s’appuyer sur le passé, de vivre sereinement au présent et de donner aux siens un avenir empli de sourires et de réussite.

Jean-Emmanuel ROBERT

Conseiller municipal de Strasbourg